Prendre rendez-vous en ligneDoctolib
Votre RDV sous 15 jours ici

Ou contactez le centre PMA au : 02 40 95 81 16

Vos résultats d’analyses Bioliance : LEO

+ d’informations sur le laboratoire : BIOLIANCE

Envoyez vos documents

En attente

Le 26/05/2020

Le centre PMAtlantique est en attente de l’autorisation de l’ARS (Agence Régionale de la Santé) pour une reprise progressive de l’activité début juin.

Le 14/05/2020

La Direction Générale de la Santé (DGS) a validé les recommandations de l’Agence de la Biomédecine (ABM).

=> Découvrir les recommandations

 

 

Le centre PMATLANTIQUE

est reconnu en France et à l’étranger

IMSI, pICSI, TIMELAPSE, IVF WITNESS

Notre centre d’aide à la procréation met à votre disposition les techniques les plus innovantes.

De la conception à la naissance
Ecoute et suivi personnalisé

Un interlocuteur unique,
Des groupes de paroles
Des réunions d’informations

Témoignages

C’est une expérience difficile mais ça en vaut vraiment la peine – « C »

Je souhaite vous encourager : « ne lâchez pas, c’est un parcours difficile mais ça en vaut vraiment la peine ». Après un parcours semé d’embûches, FIV, fausse couche, bébé blouse, fin des protocoles …. 4 ans de galères. La naissance de notre première fille « Romane » un miracle de la vie !!! Moi qui pensais ne jamais vivre le bonheur d’être parents. Puis 4 ans plus tard « Manon » la persévérance, toujours par FIV !!! A chaque fois que la FIV a fonctionné, dans ma tête j’étais complètement ailleurs « le lâcher prise » pour nos 2 Louloutes j’étais soit dans une réorientation professionnelle soit licenciée par mon employeur. Je ne crois pas que c’est du hasard, notre corps et esprit joue un rôle fondamental dans ce parcours du combattant !!! Je remercie toute les équipes de Polyclinique.

« C… »

L’envie de baisser les bras a été forte – « C… »

Nous sommes les heureux parents de 2 enfants que nous avons eu avec l’aide du centre Pmatlantique. Nous avons eu deux parcours bien différents. En septembre 2015, après plus de 2 ans d’arrêt de pilule, et 6 inséminations qui furent un échec, notre gynécologue à la clinique Océane sur Vannes nous a orienté vers le Dr « X » à la clinique de l’atlantique pour envisager une FIV. C’est là que nous mettions tous nos espoirs. Un suivi parfait du Dr « X »en lien avec la clinique sur Vannes et une secrétaire en or ont permis de rendre plus sereine cette stimulation. C’est tellement précieux dans nos parcours. La ponction a eu lieu le 10 septembre 2015 et nous a permis d’obtenir 3 blastocystes.Un transfert frais quelques jours plus tard m’a donné mon premier test de grossesse positif! Quelle joie et quelle angoisse en même temps. Je réalisais la chance que nous avions que ce soit positif dès ce premier transfert. Le 25 mai 2016 naissait notre fils Naël pour notre plus grand bonheur et en même temps avec beaucoup de craintes car celui-ci a dû être réanimé à la naissance et a passé 10 jours en néonat suite à une infection. Aujourd’hui il va très bien mais cet épisode nous a rappelé combien la vie est précieuse et que rien n’est gagné tant qu’on ne tient pas notre bébé dans les bras. Après notre combat pour obtenir cette grossesse, c’est notre bébé qui se battait à son tour pour lutter contre cette infection. 1 an après la naissance de Naël nous envisagions de relancer le parcours pour avoir un 2ème enfant. Je prenais RDV avec le Dr « X » et quelques jours plus tard j’apprenais que j’étais enceinte naturellement. Cette joie fut de courte durée car se solda par une fausse couche. Celle-ci sera la première d’une longue série. Le RDV a donc lieu avec le Dr « X » et nous programmons un TEC pour la rentrée de septembre2017. C’est sans compter sur une nouvelle grossesse naturelle suivie à nouveau d’une fausse couche qui vint perturber le planning. En novembre 2017 aura lieu ce TEC qui se terminera par une grossesse biochimique. 3ème fausse couche précoce. Cette fois le parcours s’avère bien différent du premier mais pas moins douloureux. Nous qui envisagions un parcours plus simple pour ce 2ème enfant avec 2 embryons congelés, nous n’étions pas au bout de nos surprises. En février 2018, nous transférons notre dernier embryon congelé issu de notre FIV de 2015. Nouvelle grossesse et nouvelle fausse couche à 1 mois de grossesse. Le moral était au plus bas. Les bilans n’ont rien donné, pas d’explications claires à ces fausses couches mise à part une insuffisance ovarienne prématurée. Nous repartons au combat et retentons une nouvelle FIV. A nouveau 3 embryons au stade blastocyste en ressort. Un transfert et à nouveau une grossesse qui se soldera encore en fausse couche à 1 mois de grossesse et nécessitera un curetage. L’envie de baisser les bras a été forte car a au niveau émotionnel c’était très dur à vivre mais nos gynécologues nous ont dit de nous accrocher et le désir d’enfant nous donne une force et un courage que jamais je n’aurais imaginé. Nous tentons à nouveau un TEC en octobre 2018, TEC gagnant qui m’a permis de donner naissance à notre fille le 16/06/2019 pour la fête des pères! Cette grossesse a bien évidemment été très stressante avec l’angoisse de perdre à nouveau ce bébé mais elle est bien là aujourd’hui. Nous sommes donc parents de 2 beaux enfants grâce à la PMA. Ça été un combat mais celui-ci en valait la peine et j’ai conscience de notre chance de sortir de ce parcours avec 2 enfants. Tous les couples n’ont pas cette chance. J’espère que mon témoignage pourra donner de l’espoir aux femmes qui vivent des fausses couches à répétition. Je remercie vraiment le Dr « X » qui a été à nos côtés. Je ne me suis jamais sentie un numéro en allant le voir. Il prend soin de ses patientes et à vraiment à coeur son métier. Il m’est arrivée de l’avoir au téléphone un dimanche pour nous donner des nouvelles de nos embryons. Toujours un geste affectueux et un petit mot rassurant avant les ponctions. C’est rare de nos jours de rencontrer des médecins, qui malgré leur planning surbooké n’oublient pas le côté humain et je le répète c’est tellement précieux dans nos parcours si difficiles pour avoir un enfant. Nous aurons certainement l’occasion de retourner au centre Pmatlantique car il nous reste un embryon congelé que nous ne souhaitons pas détruire alors peut-être ce dernier embryon nous permettra une nouvelle fois d’agrandir notre famille. En tout cas un grand merci à toute l’équipe de la PMA.

« C… »

Ce sentiment d’injustice qui grandit – « C… »

L’histoire commence lorsque j’ai 17 ans. Des douleurs de dos régulières et une année entière à m’assoir sur un bouée parce que j’aurais un coccyx « mobile ». Des manipulations pour remettre ce coccyx en place mais pas d’amélioration. C’était, en fait, cette saleté d’endométriose qui s’installait gentiment à l’intérieur de moi.
Les années passent, on apprend à supporter la douleur.
Et puis cette envie, présente au fond de moi depuis toujours, de fonder une famille, d’avoir un bébé, alors quand l’homme idéal se pointe on se lance.
Arrêt de la pilule, que je prenais depuis mes 15 ans, et chaque cycle plein d’espoir. On vous dira qu’il ne faut pas se focaliser sur ce projet, que ça viendra quand ça sera le moment, mais soyons clair, ce qu’il se passe dans notre coeur, dans notre tête : on ne le contrôle pas…
Les mois passent, ils ne se passe rien. Enfin rien, non pas vraiment. J’ai de plus en plus mal au dos, je suis constamment épuisée, je n’ai plus trop la force de sortir le week-end, les rapports avec mon mari commencent à devenir inconfortables. Alors je consulte pour trouver la cause de ces douleurs de dos qui me clouent au lit. Là, j’ai la chance d’avoir une généraliste qui connaît cette maladie, et après avoir effectué scanner et autres, du dos sans résultats, elle m’envoie consulter un gynécologue. Je le choisis près de chez moi pour une question pratique. À la consultation j’explique mes douleurs, le fait que nous n’arrivons pas à faire d’enfant depuis 1 an. J’insiste sur mes douleurs car elles me gâchent la vie. Le médecin me fait une écho et sans même m’ausculter me dit : « vous êtes en pleine ovulation, il n’y a pas de problème, espérons que ça arrive au plus vite. »
Je rentre chez moi, les semaines passent j’ai de plus en plus mal, au ventre, au dos. Alors je retourne voir mon médecin. Elle pense vraiment que ça pourrait être de l’endométriose alors elle m’oriente vers un centre qu’elle connait : la Polyclinique de l’Atlantique.
Je rencontre un premier gynécologue, qui, en m’oscultant comprend tout de suite qu’il s’agit bien de ça. Sur le coup, je suis tellement soulagée qu’on mette enfin un mot sur mes douleurs, je pense donc que j’aurais des solutions pour les soulager. Et puis je me renseigne, je comprends que ce n’est pas une si bonne nouvelle que ça.
Après examen et rendez vous avec un chirurgien le verdict tombe : endométriose de stade 4 avec nodule sur la paroie recto vaginale. L’opération n’est pas indiquée pour le moment en raison de sa localisation, elle ne le sera que si ma qualité de vie est vraiment altérée.
On prend en charge notre désir d’enfant et nous sommes dirigés vers un autre gynécologue dans le but de commencer un parcours de PMA. Pleins d’espoirs nous commençons notre premier protocole de stimulation en vue d’une FIV. Me faire les piqûres moi même est éprouvant pour moi, mais notre détermination est plus grande encore. La stimulation se passe bien, la ponction est satisfaisante, nous attendons le 5 ème jour avec impatience pour le transfert d’embryon. Nous sommes heureux d’avoir enfin une vraie chance d’avoir un bébé. Nous sommes préparés au fait que ça ne fonctionnera peut être pas mais au moins nous avons une chance… finalement pas encore… le téléphone sonne, le matin du transfert, pour nous dire qu’il n’y a pas d’embryon à transférer. Là c’est un peu la chute libre, cette chance qu’on peut presque toucher du doigt et qu’on voit finalement s’évanouir au dernier moment. Les annonces de grossesses qui continuent autour de nous, ce sentiment d’injustice qui grandit. Chacun gère ces moments là comme il le veut, comme il le peut. Peut être en famille, avec son mari ou sa femme, un professionnel, seul, avec un ami ou des inconnus sur un forum.
Nous avons été accompagné quelques mois plus tard pour une deuxième tentative, une FIV ICSI cette fois ci. Nous nous étions préparés, ce coup si, à l’éventualité qu’il n y aurait peut être pas d’embryon à transférer. Quand le téléphone sonna, le matin du transfert, ma gorge se noua, ils m’appelaient pour m’annoncer la mauvaise nouvelle… en fait non on me confirmait que le transfert avait bien lieu. Soulagement intense d’avoir enfin notre chance après 2 ans d’attente pour ce bébé. Le transfert se fait, je suis heureuse et je décide que tant qu’il n’y a pas d élément montrant que ça n’a pas fonctionné, je suis enceinte. Les jours passent, l’impatience de savoir si ça a fonctionné grandit et au matin de la prise de sang je fais un test de grossesse. LE test de grossesse qui me dit que oui ! Éclats de joie à 5h du matin, nous attendons la prise de sang avec impatience pour confirmer ce positif. J’ai vécu une grossesse parfaite, je l’ai affichée fièrement, j’en ai profité jusqu’au bout, j ai savouré ce que nous avons attendu si longtemps. J’ai réalisé la chance que nous avions que ça prenne aussi vite, car ce qui nous a paru une éternité n’est rien à côté du parcours de certaines femmes, de certains couples… parce que la PMA c’est une histoire qu’on ne vit pas seule, tout comme l’endométriose, ça a des répercussions sur le couple, sur la famille. Et les parcours, longs ou moins longs, peuvent mettre à mal l’équilibre que l’on avait auparavant.
Trois ans après cette réussite nous avons voulu retenter notre chance et nous sommes aujourd’hui parents de 2 magnifiques enfants,  qui ne seraient pas là sans la science, l’équipe de PMA de la polyclinique et leur accompagnement. Après chaque naissance, ils m’ont accompagné dans la prise en charge de l’endometriose et des douleurs qu’elle provoquait chez moi. Aujourd’hui j’ai une vie tout à fait normale en grande partie car nous avons trouvé ce qui me convient.
Parfois, souvent même, le parcours PMA est long, difficile, on doute, on a de la peine, on est prêt à tout, puis on veut tout abandonner, on perd espoir, on abandonne tout, et on recommence, mais le résultat est tellement beau… ça vaut le coup de se battre si c’est ce que l’on souhaite. La PMA nous fait vivre des moments difficiles mais aussi nos plus belles émotions.
La PMA c’est comme les montagnes russes, on passe par tous les états, parfois en quelques minutes. Mais ce n’est pas grave, vivre son émotion pour pouvoir passer à la prochaine, ça fait parti de l’aventure. Et comme les montagnes russes, lorsqu’on en descend, on ne veut pas y remonter tout de suite, mais quelques mois plus tard c’est oublié et on recommence, pour le plus beau cadeau du monde…
« C… »

La patience allait être notre mot pendant plusieurs années – « C… »

Ça y est nous sommes décidés à nous lancer dans la grande aventure de la procréation en décembre 2015. Je dis grande car nous allons apprendre que la patience allait être notre mot pendant plusieurs années.
Avec mon amoureux on s’était dit que ça pouvait prendre quelques mois donc pas de stress ça viendra quand ça voudra.
Sauf qu’au bout de 6 mois je commence à me dire quelque chose ne va pas… mon amoureux est suivi pour la maladie de Crohn et à des piqûres donc je me dis « peut-être que ça joue sur la fertilité… » dans le doute on en discute avec notre gynéco qui n’a pas de retour concernant son traitement et préfère nous diriger vers la PMA la plus proche.
En septembre 2016 nous commençons les analyses pour la PMA, analyses plutôt simples au départ.
En décembre 2016 nous rencontrons notre gynéco PMA et lors de l’entretien rien ne « cloche » concernant mon amoureux mais le gynéco commence à me poser des questions et bizarrement je sens que mes réponses ne sont pas celles attendues…
Le gynéco me dit « au vu de notre entretien je pense plus que le souci vient de vous madame mais pour en être sûr il faudrait que je fasse une cœlioscopie, êtes-vous d’accord ? »
Première claque pas simple à encaisser surtout quand on a l’impression que tout est normal.
Alors j’accepte.
En février 2017 le diagnostic tombe : endométriose.
Des nodules ont été retirés.
Maintenant le médecin nous donne 2 mois pour un essai naturel et après nous passerons directement par une FIV.
Mai 2017, une grossesse surprise qui se solde par une fausse couche. Grosse déception pour nous mais nous croyons en l’avenir.
En décembre 2017 nous effectuerons notre première FIV c’est là que je découvre ce long parcours entre piqûre, saut d’humeur, travail.
Nous effectuons la ponction mais au réveil nous tombons de haut, le gynéco me dit que mes ovaires sont fainéants et que je dois avoir un souci supplémentaire.A mon âge je devrais bien répondre au traitement mais ce n’est pas le cas.
Nous attendons l’appelle pour savoir s’il y aura transfert mais aucun embryon ne tiens le coup.
Très dur à encaisser , je me dis tous ça pour rien!!!
Le gynéco me propose de faire une hystéroscopie… une quoi ??? Bon je vois vite que ça va pas être drôle drôle mais ça va en fait y a pire…
Nous retentons une seconde FIV en avril 2018 mais cette fois-ci les dosages sont nettement augmentés, j’appréhende beaucoup cette seconde FIV avec ses nouveaux dosages.
Je sens que mon corps réagit mais peut-être un peu de trop… Au réveil mon gynéco me dit que c’est un réel succès car il a pu ponctionner 26 follicules mais que je risque d’avoir très mal et c’est normal.
Nous sommes heureux de ce résultat et on y croit.
En rentrant à la maison le soir même je me sens pas forcément bien et je vais aux urgences car j’ai mal, on me dit que je fais une hyperstimulation et que ça va passer.
En quelques jours tout s’enchaîne, nous attendons ce fameux coup de fil si redouté.
2 embryons sont restant à J5 et petite surprise à J6 un embryon de plus.
Je me dis que ce n’est pas beaucoup au vu du nombre de départ mais cette fois-ci il y aura bien un transfert donc je relativise.
Nous allons à la PMA un dimanche pour le transfert, mais là encore nouvelle déception car le gynéco me dit que le transfert n’aura pas lieu car je suis en hyperstimulation et que le transfert risque d’aggraver les choses.
Après coup je suis soulagée car je n’aurais pas pu prendre la décision seul et puis je fais une confiance aveugle au gynéco.
Ensuite nous enchaînons deux transferts d’embryons congelés qui se solde à chaque fois par une fausse couche.
Nous faisons un dpi pour voir si il y a une anomalie quelconques… résultats RIEN. Bonne nouvelle, nous voilà rassuré.
Car oui, les embryons prennent et ensuite au bout de 1 mois un mois et demi le cœur s’arrête pour rien.
Après ces deux transferts échoués, le moral est au plus bas. Il nous en reste 1 et celui-ci c’est le J6.
Depuis le début avec mon amoureux on s’était dit : « c’est un coriace et une belle surprise » on croyait en ce dernier.
Nous effectuons le dernier transfert en octobre 2018 et là de nouveau un positif mais cette fois-ci les taux sont vraiment élevés et double voir triple. Je veux et on veut y croire, bien sûr on se ménage et on envisage le pire…
Première échographie en janvier 2019 et là un beau petit embryon avec un cœur en pleine forme. Nous allons faire la rencontre de notre « coriace » en juillet 2019.
Il s’appelle Gabin et est un véritable bonheur et une boule de joie.
La leçon que j’ai pu tirer de ce parcours douloureux est de s’entourer de vraies personnes qui nous aiment et surtout positifs, et laisser le reste.
Prenez soin de vous et de votre couple c’est le plus important et ne cessez jamais de rêver car un jour ce rêve deviendra réalité.
« C… »

Je ne demandais que ça depuis 3 noël ! – « F… »

Notre loulou est arrivé en novembre 2018, un beau cadeau de noël (il faut dire que je ne demandais que ça depuis 3 noël !) Mon vœu s’est exaucé ! La preuve que ça n’arrive pas qu’aux autres… Aujourd’hui nous fêtons notre deuxième noël avec notre loulou de 13 mois. Voici son histoire. Au bout d’une année, nous décidons de prendre rendez-vous à la polyclinique. Les différents examens ne montrent rien d’alarmant mais pourtant bébé ne vient pas et c’est bien connu, quand on a envie d’avoir quelque chose, on a envie de l’avoir maintenant. On est plutôt confiant et j’ai la chance d’avoir un conjoint très optimiste. Des stimulations simples vont certainement nous donner un petit coup de pouce, sans succès. J’avoue que nous avons trouvé cette méthode très difficile pour notre couple. Mince l’année 2016 est déjà terminée, 2017 sera la bonne. Le temps ! tout prend du temps, le mois, les années passent. On voit les autres avancer et nous une impression de stagner. Quelle douleur de voir des femmes enceintes dans la rue ou des amies nous inviter à leur babyshower. 1ère FIV, après avoir passé tout le protocole (piqures, échos, prises de sang, ponction), deux chances s’offrent à nous. Deux petits esquimaux comme dirait Dr X . Le transfert a lieu courant avril et la prise de sang aux alentours du 1er mai. J’habite en campagne et le laboratoire met beaucoup beaucoup de temps pour divulguer les résultats. Un stress en plus. Surtout que ce week-end de trois jour s’il y a eu un problème informatique et il nous faudra attendre trois jours de plus… pour un résultat positif. Que de bonheur. Tout s’enchaine dans ma tête dans neuf mois, il sera là, ce sera un verseau, comment je vais l’annoncer, fille  ?garçon ?… Bon deux jours après résultat négatif, ce résultat : <5 je le déteste! Déception terrible pour ce 1er essai et puis nous avons eu une seconde déception en septembre avec le 2° et dernier embryon. Quelle tristesse cette fin d’année, impossible de faire une nouvelle ponction, des kystes sont apparus. J’ai dû reprendre la pilule pendant un mois pour retrouver un cycle normal et pour se débarrasser de ces satanés kystes. Janvier 2018, c’est reparti avec un mental au top (merci mon cher et tendre) après tout c’est que notre 1ère chance! On recommence le protocole (piqures, échos, prises de sang, ponction), trois chances. Nous essayons un transfert d’embryon frais, négatif tout de suite, grrr. Deuxième essai en mars le résultat est positif, bon on ne s’emballe pas, on va attendre la deuxième : toujours positif mais le taux n’a pas doublé, monté mais pas doublé, je suis assommée, tellement déçue. Pourquoi ça ne fonctionne pas, pourquoi les embryons ne tiennent pas dans mon corps ? « J… », la secrétaire du Dr X me dit clairement que les résultats ne sont pas bons et de ne pas me faire de faux espoir. Je suis fatiguée psychologiquement. Le lendemain, l’infirmière revient à la maison pour une dernière prise de sang. Une chose qui m’était insupportable, c’est d’attendre et de regarder les résultats, d’ailleurs c’était la mission de mon cher et tendre. Au bureau, j’attends le verdict de mon cher et tendre. La lumière verte apparait (ce qui signifie message), je regarde et je vois 742. Je ne comprends rien. Je me fais le calcul dans ma tête, je ne sais pas si je dois y croire ou pas. Une demie heure plus tard, je reçois un appel de Johanna, le taux parfait! félicitation! Il s’est accroché ce petit esquimau. J’ai vécu à suivre une grossesse parfaite, je n’ai pas été malade, je vous avoue que j’ai eu du mal à y croire pendant 9 mois. Peur de le perdre…Mais quand je l’ai tenue dans mes bras, je me suis sentie enfin maman, une maman tellement heureuse. J’ai beaucoup de personnes à remercier pour m’avoir accompagné dans ce combat. Les infirmières pour leur positivité. Dr X pour ses disponibilités (dimanche ou tard le soir), son professionnalisme et sa douceur. « J… » pour son écoute et ses disponibilités (elle ne travaillait pas le jour de mes résultats). Aux laborantins pour leur performance. Je suis épatée par les progrès de la médecine et notamment le parcours de PMA. Et surtout un grand merci à mon cher et tendre d’avoir toujours cru en nous et en ce bébé.

« F… »

Il ne restait qu’un embryon… – « M… »

Nous nous sommes rencontrés en octobre 2009.
Très vite, nous avons voulu fonder une famille, notre famille !
Au bout d’un an d’essai, nous avons consulté.
Mon gynécologue m’a dit on se laisse encore un peu de temps.
Puis nous avons été consulté au centre PMA de la « R… ».
Nous avons fait 4 inséminations qui ont été négatives.
Mais comme j’avais pris beaucoup de poids pendant les traitements… ils ne voulaient pas que l’on passe en FIV.
Entre-temps, j’ai perdu ma maman… donc nous avons fait une pause.
Mais au bout de 3 ans, nous avons décidé de reprendre le chemin de la PMA mais à Saint-Herblain cette fois pour un nouvel avis.
Le rdv avec Dr « X » nous a rassuré, et il nous a dit qu’il était possible que l’on passe en FIV ICSI directement malgré mon IMC très élevé.
Donc nous commençons les traitements.
Puis le 29 septembre 2018, la ponction a eu lieu.
Au bout de 5 jours, il ne restait qu’un embryon mais nous croyons fort en notre petit warrior.
Nous faisons le transfert.
Résultat prise de sang le 15 octobre 2018, positif… taux qui augmente tous les 2 jours.
Mais des saignements; nous avons peur d’une fausse couche mais non petit warrior s’accroche.
La grossesse se déroule merveilleusement bien car c’était notre plus grand rêve… malgré un diabète gestationnel.
Le 10 juin 2019, je fissure la poche des eaux.
Donc on va au CHD de la « R… ».
Et la verdict ils me gardent. On sortira à 3.
Place à de l’excitation mais la peur également.
Le travail n’avance pas, donc déclenchement avec 2 tampons propess et 1 ballonnet.
Toujours pas d’accélération, donc on me pose la perf d’ocytocine.
Son petit cœur ralentit, donc on fait une césarienne d’urgence.
Petit Evan est né le 14 juin 2019.
Notre petit warrior a eu 6 mois et il émerveille notre vie.
Merci encore beaucoup à vous pour nous avoir permis de vivre ce bonheur et d’avoir su trouver les mots pour nous rassurer.
« M… »

A très vite pour notre petit 2ème ! – « M… »

OPK et OATS extrême, après 1 an d’essai et de paperasse et 2 ans de PMA, je suis tombée enceinte au bout 3 fiv icsi et un essai TEC  grâce à la technique time-lapse. Notre petite fille est arrivée en avril et se porte à merveille. Un grand merci à toute l équipe gynécologique et PMA de nous avoir aidé et soutenu durant cette période charnière de notre vie .
Sans eux nous n’ aurions pas pu être les parents comblés que nous sommes aujourd’hui.
À très vite pour la conception de notre petit 2ème !
« M… »

Ca ne fonctionne pas que pour les autres – « A… »

Pour moi l aventure a commencé  il y presque 7 ans. Comme tout couple , nous avions des projets et le plus grand, avoir un enfant ce qui s’est révélé pour nous bien plus compliqué.
Après des mois d’essais sans résultat, nous avons décidé de consulter , pour savoir et se rassurer aussi. Et là notre aventure PMA a commencé.
Quelque examens pour Madame et un prélèvement pour Monsieur, et voilà sans la médecine, pas de bébé. Un coup sur la tête au début et puis le Dr « X » nous explique ce qui peut être fait et c’est parti pour notre combat , qui commence par 5 inséminations infructueuses, déception et avec la fatigue, l’espoir s’en va.
Et un autre rendez-vous avec notre médecin en vu d un protocole FIV , le dernier espoir, rendez-vous avec le Dr « Y », explication et nouveau protocole pour la FIV N°1 , prise de sang , injections et arrive la ponction, suivi du transfert d’embryon. Et là on croise les doigts jusqu’à la prise de sang pour le résultat. Plusieurs jours d’attente, et enfin c’est le jour où l’on va savoir : résultat POSITIF, un vrai miracle pour nous.
Maintenant , nous avons deux petites filles en parfaite santé , qui nous couvrent de bonheur, chaque jour.
Tout ça pour dire, ça peux être long, fatiguant physiquement ou psychologiquement, ça vaut le coup et ça ne fonctionne pas que pour les autres, gardez espoir, nous avons attendu notre bonne nouvelle presque 3ans.
Je remercie par la même occasion tous les médecins, biologistes, secrétaire qui nous a bien soutenu , sage-femme, qui nous ont accompagnés tout au long de cette aventure .
Merci

« A… »

Vous nous avez changé la vie – « L… »

Notre histoire est là suivante :
Nous avons voulu un enfant depuis que nous nous sommes rencontrés en octobre 2011. Nous savions que nous aurions du mal à cause de mon endométriose. J’étais sous traitement de ménopause artificielle.
Dès le traitement terminé en janvier 2012 on a essayé en vain , naturellement ça ne fonctionnait pas.
Après plusieurs rdv médicaux on a pu commencé qu’en 2014 les Fiv mais directement car mon taux d’AMH était très bas car mal opéré en 2011 on m’a touché ma réserve ovarienne , en + de l’endométriose ça n’aide pas. J’ai fait une première Fiv qui n’a pas fonctionné. On nous a dit que mes ovocytes étaient défectueux.
Une seconde Fiv en 2014 qui a fonctionné avec 2 embryons insérés. Sauf qu’il y a eu fausse couche à 9 semaines. Les stimulations ont abîmé mon corps car l’endométriose n’aime pas être stimulée donc grosse opération de 6h en 2015 sur Nantes. Coupé un bout de vessie, rectum touché … ensuite je devais refaire une Fiv mais j’ai eu peur que ça m’inflamme de nouveau et que je finisse avec une poche, donc on a abandonné. Je me suis consacrée au mariage en 2016.
Puis, on s’est inscrit pour l’adoption. Encore un dure combat. On a enfin eu notre agrément.
J’ai voulu retenter une dernière fois la Fiv dans un Nouveau Centre dont j’ai appris l’efficacité par des amis endogirl qui ont réussi à tomber enceinte après un dure combat.
On commence donc la Fiv en janvier 2018 avec le Dr X à la clinique de Saint-Herblain et ça a fonctionné. Sur 10 ovocytes ponctionnés il en restait qu’un seul à la fin, je n’ai jamais pu en congeler . Et c’est ce seul magnifique embryon qui a donné un bébé. Pourtant j’ai perdu du sang comme mes règles au début donc on y croyait plus. Les 3 premiers mois stressants. J’ai fissuré la poche des eaux à 31 SA donc fini en grossesse à risque jusqu’à 37 SA où on m’a déclenché. Mais ça n’a pas marché donc fini en césarienne.
Un dur parcours tout ça, mais notre bébé, le plus beau cadeau de notre vie est enfin parmi nous depuis le 28 septembre 2018.
Merci de nous avoir aidé. Vous nous avez changé la vie.
« L… »

6 ans d’attente – Guillaume et Karine

tout simplement merci, après plus de 6 ans d’attente vous nous avez enfin permis de construire notre famille. Je recommande votre clinique très humaine et où je me suis toujours sentie soutenue et écoutée

Merci à vous tous – Nicolas et Anne

après 3 FIV ICSI et 1 IMSI on a enfin eu notre +++++. Merci à vous tous

Un centre qu’on recommande – Marion

un centre de traitement de la fertilité que l’on m’avait recommandé et je ne peux faire que de même pour les autres avec une grossesse obtenue très vite et en plus j’ai été accouché par mon gygy. Vraiment trop bien.

Super équipe – Claire

J’ai passé 3 ans en traitement dans votre centre, il y a eu des moments difficiles mais l’équipe a toujours été super et m’a toujours soutenue le moral. Grace à vous tous j’ai tenu et notre perle est enfin à la maison. Merci merci

Une équipe agréable – Julie et Mathieu

une prise en charge rapide efficace avec une équipe très agréable. Rien à dire si ce n’est merci pour notre petit bonheur…..

Du premier coup… – Marie et Gabriel

Une FIV qui a marché du premier coup et un accouchement super avec mon gygy .Vraiment merci. A bientôt pour notre deuxième.

Des explications très claires – Julie et Olivier

Merci aux biologistes pour leurs explications très claires et leur disponibilité.

Un grand merci – Valérie et Arnaud

Nous souhaitons vous adresser un grand merci pour votre accompagnement dans notre parcours PMA ainsi que pour votre disponibilité à la naissance de notre petite Alicia. Merci aussi à tout l’équipe de PMA et à Camille, la sage femme présente lors de l’accouchement. Nous vous serons toujours reconnaissants de nous avoir aidés à devenir parents

Perles de vie – Céline et Patrice

Simplement merci pour ces perles de vie, vous faites partie de notre histoire…

Avec plaisr et émotion, ce sont dans vos bras que nos enfants ont respiré pour la première fois…beaucoup de reconnaissance

Un énorme merci – Alain et Annabel

Un énorme merci au Dr M. qui a changé notre vie grace à sa persévérence. Apres 3FIV, 3TEC et une fausse-couche nous sommes aujourd’hui les heureux parents d’une petite Naïa. Il a toujours été génial avec nous, rassurant et surtout il y a toujours cru (bien plus que nous)…
Super centre et super gygy que je recommande.
Merci encore pour tout, vous êtes notre magicien
Alain et Annabel

Est-ce qu’on pourra avoir des enfants ? – Louise et Raphael

Un problème d’infertilité masculine rapidement identifié nous a conduit à faire appel à l’équipe de PMA de la polyclinique.
Au moment du diagnostic, c’est un peu un monde qui s’écroule, des projets qui semblent s’envoler. Est-ce qu’on pourra avoir des enfants ? Et si on devait adopter ? On se pose beaucoup de questions auxquelles on est pas préparé et on essaye d’imaginer toutes les issues possibles.

Pendant quelques jours ça a été un coup à encaisser et puis on a rencontré le médecin qui a construit avec nous un projet de PMA, pour nous, une FIV ICSI.

Un parcours FIV, ça n’est pas quelque chose de simple pour le couple. C’est vrai qu’on a enchaîné des moments d’espoir et des déceptions douloureuses. C’est primordial d’être bien entourés par les proches et par l’équipe médicale. Nous avons trouvé à la polyclinique, des gens exemplaires, passionnés, professionnels, toujours à l’écoute. Jamais notre confiance n’a vacillé. Ils étaient là, les médecins, le labo, les secrétaires, disponibles, rassurants.

Et les résultats ont été au rendez-vous : un premier rendez-vous avec notre médecin en septembre et notre fils est né le 1er novembre de l’année suivante.

En quatre ans nous avons eu deux enfants, un garçon et une fille. Deux petits miracles ou deux belles réussites pour la PMA ?

Si nous devions donner un conseil aux couples dans notre situation, ça serait de ne pas perdre espoir et de prendre les choses naturellement. De ne surtout pas hésiter à en parler à la famille et aux amis qui ne comprendraient pas vos baisses de forme ou de moral.
Pour tout le reste, l’équipe de la polyclinique est là et nous sommes convaincus qu’ils sauront vous épauler comme ils l’ont si bien fait pour nous. Après deux enfants nous avons choisi de laisser la place aux autres.

Nous sommes tristes car nous n’aurons plus l’occasion de revoir ces hommes et ces femmes qui nous ont accompagnés pour cette grande étape de notre vie.

Gardez espoir – Nathalie et Sébastien

Après 3 ans et demi d’attente et deux  FIV ICSI qui ont échoué nous nous sommes dirigés vers la Polyclinique en octobre 2012 et ça a fonctionné du premier coup !…

Nous attendons notre enfant pour le mois d’octobre.
Je voudrais dire à  tous les couples de ne jamais perdre espoir et d’écouter son coeur avant d’écouter les médecins…

Merci à  toute l’équipe et tout particulrement au Docteur que nous avons trouvé tres disponible et tres humain.
Je n’oublie pas sa sectaire qui est arrivée au moment où je commencais les traitements et qui a fait preuve de beaucoup de gentillesse et d’un grand professionnalisme malgré son manque de connaissance dans le domaine de la PMA donc merci à  elle aussi…

Bon courage à vous qui êtes également dans l’attente d’une grossesse et gardez espoir…

Nathalie et Sébastien

Parents heureux – Cynthia

Nous avons la chance d’etre les heureux parents de Luka 22 mois et d’Emma qui vient d’avoir 2 mois.
Nous avons été suivi pendant 5 ans dans un autre centre de PMA ou nous y avons effectué aucune FIV pour causes diverses. J’ai alors décidé il y a 3 ans de me diriger vers le centre de St Herblain ou j’y avais eu de bons échos. 4 mois après nous avons une FIV ICSI et 9 mois plus tard Luka est arrivé. 1 an et demi après Emma est arrivée avec un transfert d’embryon congelé. Bilan : en 3 ans nous avons 2 enfants grâce a toute l’equipe de St-Herblain, un grand merci a eux. Pour tous les couples qui sont suivis par le centre PMA il ne faut pas perdre espoir, faites confiance au medecin qui fera tout pour vous aider comme ils l’ont fait pour nous.

Cette seconde tentative a été concluante – Nath et Gwen

En septembre dernier (ponction le 9), nous avons réalisé une FIV ICSI avec le Docteur X, et l’équipe médicale de la polyclinique. Cette seconde tentative a été concluante ! Nous avons eu, hier, l’échographie des 12 SA. Pour le moment tout se passe pour le mieux.
Un grand merci au Docteur et à l’équipe médicale pour cette réussite.
Un grand merci à vous également pour votre patience et la sérénité que vous dégagez lors des appels quotidiens en phase de stimulation. Cela m’a été très précieux et m’a permis d’être en confiance.

Bonne continuation à vous.
Nath et Gwen

Conseil : garder espoir – Nathalie et Luc

Message : Juste quelques mots pour remercier le Docteur  de son soutien, de son écoute, de sa disponibilité et surtout de sa persévérance car grâce a lui nous sommes les heureux parents d un petit Ervan ne le 22-10-2014 apres un long parcours de 10 ans commence dans un autre centre de PMA , nous voilà arrivés a la PCA et la rencontre avec le Docteur,  et apres une escale à Rennes pour un don d ovocyte sur les conseils de Docteur.
On est pret a apporter notre soutien aux personnes qui comme nous traversent ce long parcours parfois difficile
Conseil : garder espoir
Pour finir : encore merci au Docteur  et à sa secrétaire tres professionnelle et disponible toujours un petit mot pour remonter le moral.
Et oui la vie n est pas un long fleuve tranquille mais on peut y arriver
alors MERCI Docteur on ne vous remerciera jamais assez

Parce que sans vous – Amandine et Ghislain

Parce que sans vous, notre plus beau projet n’aurait pas vu le jour.

Nous tenous à vous adresser toute notre reconnaissance et vous remercier pour votre disponibilité et votre soutien dans cette épreuve que nous avons traversée.

Merci à toute l’équipe médicale et du service de PMA.

Merci pour notre petit Alexis

un travail d’équipe – Céline

A 30 ans tout juste on nous a fait comprendre qu’avoir un enfant relèverait pour nous deux du parcours du combattant, et qu’il serait bon d’envisager l’adoption. On a fait quelques détours puis des amis nous ont orientés vers le docteur X. Quelques semaines plus tard, Lison commençait son voyage in utero pour arriver à bon port. Son petit frère Arthaud l’a suivie sans encombre et dans les mêmes conditions pour naître cet été. On a pris l’habitude de présenter nos enfants comme le fruit de notre amour et… d’un travail d’équipe ! Cette expression peut surprendre mais dit bien ce que nous avons vécu. Et elle délie les langues des couples concernés et trop souvent isolés…

Merci à toute l’équipe

« 2ème rencontre autour de la fertilité »

Journée très enrichissante et remplie d’informations importantes. Les témoignages de couples sont très intéressants. La visite du laboratoire est essentielle. Merci à toute l’équipe d’avoir pris le temps d’organiser cette journée. On sent que l’humain est au centre de vos motivations.

Mini-conférences

« 2ème rencontre autour de la fertilité »

Mini-conférences bien rythmées et enrichissantes.

Merci

« 2ème rencontre autour de la fertilité »

Nous avons visité le laboratoire suite à une FIV qui a fonctionné. Cela nous aidera beaucoup pour expliquer à la petite comment elle a été conçue. Merci.

Un grand merci à l’équipe du laboratoire

« 2ème rencontre autour de la fertilité »

Nous vous remercions pour cette journée intéressante et indispensable pour débuter un parcours de FIV ICSI. Un grand merci à l’équipe du laboratoire.

Accueil parfait

« 2ème rencontre autour de la fertilité »

Accueil parfait même si on ne connaît pas la clinique.

Bonne organisation

« 2ème rencontre autour de la fertilité »

Bonne organisation. Le fait que les mini-conférences aient lieu plusieurs fois dans la journée donne plus de chance d’y participer. C’est également très bien de pouvoir rencontrer les praticiens. Les chocolats de Noël étaient très appréciables!!!

Merci pour cette proposition de journée

« 2ème rencontre autour de la fertilité »

Journée intéressante, point positif de donner le programme à l’avance, cela permet d’organiser sa journée au mieux. Merci pour cette proposition de journée!

Parfait.

« 3ème rencontre autour de la fertilité »

Accueil agréable. Explications intéressantes. C’est parfait.

Écoute attentive

« 3ème rencontre autour de la fertilité »

Très bon encadrement du personnel. Proximité du personnel, écoute attentive.

Disponibilité

« 3ème rencontre autour de la fertilité »

Disponibilité des spécialistes

Échange

« 3ème rencontre autour de la fertilité »

Accueil agréable. Une écoute bienveillante. Échanges simples et faciles avec les professionnels de santé.

Enrichissant

« 3ème rencontre autour de la fertilité »

Enrichissant. Super accueil. Bien informé.

Intéressant

« 3ème rencontre autour de la fertilité »

Orientation efficace, très bon accueil, interventions intéressantes.

Visite du laboratoire

« 3ème rencontre autour de la fertilité »

Visite du laboratoire très intéressante. Beaucoup de professionnels différents à notre écoute. Bien encadré.

A renouveler

« 3ème rencontre autour de la fertilité »

RAS. Journée très positive et enrichissante. A renouveler plus souvent peut-être.

Intervenants

« 3ème rencontre autour de la fertilité »

Intervenants très intéressants, programme détaillé, parcours fléché, personnel très accueillant et avenant.

Accueil chaleureux

« 3ème rencontre autour de la fertilité »

Bonne écoute des professionnels et accueil chaleureux.

4 ans d’essais et 2 ans de PMA

Je voudrais remercier le Dr X pour tout ce qu’elle a fait pour nous après 4 ans d’essais et 2 ans de Pma. Elle a su nous prendre en charge rapidement sans perte de temps. Grâce à elle, aujourd’hui nous avons la chance d’avoir un petit garçon.

Jamais je ne pourrais assez la remercier pour cela. Elle a su cibler le problème et tout mettre en oeuvre pour battre ce que la nature fait malheureusement de notre corps pour certaines femmes. Mille merci. A toutes ces femmes je voudrais leur dire de ne jamais perdre espoir, même si l’on peut passer par des moments de tristesse. Encore merci Docteur.

Merci pour votre travail! 2 bébés en deux ans beaux et en parfaite santé !

Pour nos deux PMA nous n’avons rien gardé secret pour que notre entourage comprenne que c’est un parcours mais aussi que nous avons une horloge biologique ou parfois d’autres difficultés qui peuvent retarder un projet de grossesse ou le rendre inexistant. Heureusement qu’il y a des professionnels de santé qui nous ont permis d’accéder à la PMA qui nous avait été refusée ailleurs.

Nous sommes reconnaissants envers le docteur X en particulier et son équipe ainsi qu’au professeur Y qui nous a orienté vers cette clinique.
Il nous a permis de réaliser notre projet de famille qui se limitait à un bébé et qui nous a permis d’aller au delà de nos espérances avec un second, un garçon en plus. Une petite fille brillante et en pleine santé et un beau bébé.
Merci à tous.

FAQ - Questions réponses

Pour suivre notre actualité, abonnez-vous à notre Newsletter