Vos résultats d'analyses Bioliance : LEO
Plus d’informations sur le laboratoire : BIOLIANCE

Faut-il rester allongée après une insémination intra-utérine ?

Les patientes doivent-elles rester allongées après une insémination intra-utérine ?

Une toute récente communication orale rapportée lors du congrès européen de médecine de la reproduction (ESHRE 2016) répond à cette habituelle question.

Une équipe de médecins Néerlandais a suivi 500 couples sur 4 ans pris en charge en insémination intra-utérine soit pour une infertilité inexpliquée soit pour une infertilité d’origine masculine mais modérée.

Au final, 479 couples ont été inclus dans l’étude et les femmes ont été randomisée en 2 groupes : groupe 1 (n=236 et 950 cycles) 15 minutes de repos allongé après l’insémination et groupe 2 (n=243 et 984 cycles) pas de repos.

Les 2 groupes étudiés étaient comparables pour l’ensemble des paramètres de départ (âge, poids, réserve ovarienne …) sauf pour la durée de l’infertilité plus élevée dans le groupe 1 (2.4 ans) versus (2.1 ans) dans le groupe 2.

Résultats : Le taux cumulatif de grossesse évolutive par couple n’est pas significativement différent entre les 2 groupes avec 76 grossesses (32.2%) après immobilisation versus 98 grossesses (40.3%) dans le groupe sans repos (OR 0.70, 95% CI 0.483-1.022, p : 0065) y compris après avoir tenu compte de la durée d’infertilité (OR 0.72, 95% CI 0.491-1.044, p : 0.082).

Au total, cette étude nous conforte dans notre pratique quotidienne qui est de rassurer les patientes en leur expliquant que le fait de rester allonger après la réalisation d’une insémination n’augmente pas leur chance de grossesse.

 

(Should patients be immobilised after intrauterine insemination? A randomised controlled comparison between 15 min of immobilisation and direct mobilisation: J. v Rijswijk, M. Caanen, Y. Ammi, V. Mijatovic, C. Lambalk, R Schats. VU medical center, Netherland.